Principe de la pompe à chaleur


Pompes à chaleur Air/Eau

Le confort pour longtemps

Pompes à chaleur air/eau

La technologie au service du confort

Plus de confort, moins de dépenses énergétiques

Chauffage, ECS, Climatisation, Ventilation

La pompe à chaleur géothermale nécessite un puits dans lequel des tuyaux circuleront afin de capter la chaleur du sous-sol ou des nappes phréatiques. Le puits peut être foré horizontalement à raison de 80cm de profondeur ou verticalement, avec une profondeur variant de 50 à 100 mètres. Ce type de pompe offre le rendement le plus élevé en termes de COP. Cependant, elle ne rencontre pas un franc succès auprès des ménages français. Cela s’explique par le coût élevé des travaux d’installation et de forage. Il existe deux types de pompe à chaleur géothermale, la pompe sol/eau et celle eau/eau.

La pompe à chaleur sol/eau

Ici, le système de la pompe à chaleur est basé sur le rapport d’énergie entre le sol et l’eau contenue dans les tuyaux de l’installation de chauffage. L’eau circule à l’intérieur des tuyaux et des capteurs sont placés sur le côté afin de récupérer la chaleur contenue dans le sol, puis ces capteurs injectent la chaleur captée dans l’eau. Une fois chargée de chaleur, l’eau passe par le système de compression de la pompe où elle sera traitée, ce qui augmentera la chaleur de 3 à 4 fois. À la sortie du système, l’eau sera à nouveau froide, car sa chaleur aura été utilisée.

La température du sol est de 12 °C en moyenne, mais elle augmente proportionnellement de 4 °C tous les 100 m. Grâce à son COP, la pompe à chaleur permet donc de produire une température minimale de 50 °C, peu importe la saison. Ce type d’installation est surtout adapté aux maisons individuelles neuves.

Principe de la pompe à chaleur
Principe de la pompe à chaleur

La pompe à chaleur eau/eau

Le principe de cette pompe repose sur un échange de chaleur entre l’eau du système et la nappe phréatique du sous-sol. Cette dernière possède des températures avoisinant les 14 °C, ce qui permet une température moyenne du système de 55 °C. Ce type d’installation est plus adapté à des bâtiments publics, car il permet de bénéficier du chauffage et de la climatisation à la fois, de manière optimale. En effet, la température de la nappe phréatique et sa nature permettent de mieux réguler le niveau de température durant l’été.

Principe de la pompe à chaleur