Géothermie et aérothermie


Pompes à chaleur Air/Eau

Le confort pour longtemps

Pompes à chaleur air/eau

La technologie au service du confort

Plus de confort, moins de dépenses énergétiques

Chauffage, ECS, Climatisation, Ventilation

Une pompe à chaleur peut utiliser soit l’air soit le sol comme source d’énergie. Ainsi on peut donc parler de pompe à chaleur géothermale ou aérothermique. Le sol et l’air possèdent de la chaleur, car ils sont naturellement constitués par de l’énergie calorifique, dispensée par le soleil. Cette énergie vient de la chaleur du soleil et elle est exploitée par la pompe à chaleur afin de chauffer une maison. Comme le zéro absolu se situe à -273 °C, tout sol ou air ambiant supérieur à cette température possède de l’énergie à exploiter, ce qui détermine le caractère renouvelable et inépuisable des sources d’énergie géothermales et aérothermiques. Mais quelles sont les différences entre une pompe aérothermique et une pompe géothermale ?

Géothermie et aérothermie

La pompe à chaleur aérothermique

Ce type de pompe à chaleur est adapté pour les foyers situés dans des régions où les températures sont plus ou moins élevées, c’est-à-dire entre 0 et 5 °C, car en dessous de cette moyenne, la pompe devient moins efficace. En effet, lorsque la température extérieure passe en dessous de cette limite, la pompe à chaleur nécessite le soutien d’une résistance électrique, bois, gaz ou fioul afin d’assurer les besoins de la maison. Ce qui augmente la consommation d’énergie. La pompe à chaleur aérothermique est aussi bien adaptée pour une installation dans le neuf que pour une réhabilitation dans l’existant. Pour des travaux de réhabilitation, l’installation de la pompe requiert cependant que la maison réponde à des obligations thermiques comme l’absence de pont thermique et l’optimisation de l’isolation en général.

La pompe à chaleur géothermale

Ce type de pompe nécessite un investissement conséquent par rapport à la pompe aérothermique, car il nécessite des travaux de forage d’un puits. La pompe tire en effet la chaleur dont elle a besoin dans le sol en profondeur, où la pression est accrue et la chaleur plus importante. Mais, elle offre une efficacité et un rendement plus important par rapport à la pompe à chaleur aérothermique, surtout durant les périodes hivernales. En effet, même à une température extérieure de -15 °C, la pompe à chaleur géothermale réussit à maintenir son rendement, vu que la chaleur contenue dans le sol n’est pas affectée directement par le froid contrairement à l’air.