Pompe à chaleur Air/Air


Pompes à chaleur Air/Eau

Le confort pour longtemps

Pompes à chaleur air/eau

La technologie au service du confort

Plus de confort, moins de dépenses énergétiques

Chauffage, ECS, Climatisation, Ventilation

La pompe à chaleur air/air fait partie des appareils de chauffage et de climatisation les plus appréciés en France. Cette pompe fonctionne selon un principe très simple qui se base sur un échange de calories entre l’air extérieur et l’air intérieur. La pompe aspire les calories contenues dans l’air extérieur pour les injecter dans un fluide frigorigène. Puis, elle compresse ce dernier afin d’en augmenter la chaleur. Enfin, elle diffuse la chaleur dans l’air ambiant d’une pièce ou de toute la maison.


Pompe à chaleur Air/Air

Les avantages de la pompe à chaleur air/air

Ce type de pompe est simple à installer et permet de bénéficier d’un climatiseur efficace en été. En effet, il suffit d’inverser le cycle de fonctionnement de l’appareil pour que ce dernier passe de machine de chauffage à climatiseur. Elle se sert d'unités intérieures plafonnières encastrées ou de gaines afin de diffuser l’air. Lorsque la pompe à chaleur offre la possibilité de fonctionner comme un climatiseur réversible, elle est dite réversible. Alliée à une maison répondant aux exigences de la RT 2012 concernant la température intérieure en été, ce type de pompe à chaleur est vraiment idéale pour fuir les désagréments causés par la chaleur. De plus, le compresseur et l’évaporateur sont silencieux, ce qui permet d’installer la pompe à chaleur en intérieur.

Les inconvénients de la pompe à chaleur air/air

Malgré ses avantages, la pompe à chaleur air/air présente des inconvénients dont la plus importante est sa non-éligibilité au crédit d’impôt. Cela s’explique par le fait qu’elle n’offre pas un COP suffisant, conformément à la RT 2007. En effet, à des températures inférieures ou égales à 0, le COP de la pompe à chaleur air/air chute et peut même aller en dessous de 1. Dans ces cas là, afin de garder un rendement efficace, il est nécessaire d’avoir recours à un chauffage d'appoint complémentaire comme un convecteur électrique, un radiateur ou une chaudière à gaz ou à fioul ou encore à bois. Elle n’est donc pas adaptée aux logements qui se trouvent dans des régions à température hivernale très basse. Elle est plutôt recommandée pour les régions à climat doux, car la pompe à chaleur ne retrouve un COP normal de 3 qu’à une température de 7 °C.