Géothermie verticale Sol-Eau


Pompes à chaleur Air/Eau

Le confort pour longtemps

Pompes à chaleur air/eau

La technologie au service du confort

Plus de confort, moins de dépenses énergétiques

Chauffage, ECS, Climatisation, Ventilation

Lorsqu’il est question de géothermie verticale Sol/eau, on parle nécessairement de pompe à chaleur Eau/eau. La pompe à chaleur géothermale de type Eau/eau peut utiliser des capteurs verticaux ou horizontaux. Dans les deux cas, ces capteurs serviront à absorber la chaleur afin de la restituer à l’eau glycol ou au fluide frigorigène. Ce type de capteur est associé avec un puits vertical, idéal pour les surfaces restreintes. En effet, par rapport au puits horizontal, celui vertical ne nécessite qu’un minimum d’espace. Focus sur géothermie verticale.

Géothermie verticale Sol-Eau

Les dispositions nécessaires

Afin de pouvoir installer un puits géothermal vertical, il est nécessaire de demander une autorisation auprès de la Direction Régionale de l'Industrie, de la Recherche et de l'Environnement (D.R.I.R.E.) ou auprès de la préfecture du département où est située la maison. Ensuite, une étude doit être réalisée par l’entreprise en charge des travaux afin d’éviter les accidents liés à l’installation. Ensuite, le forage débute et doit déboucher sur un puits d’une profondeur de 120 m en moyenne. Des sondes thermiques constituées de tuyaux en forme de U seront ensuite installées afin de faire circuler le fluide frigorigène ou l’eau glycol du sol vers le système de chauffage de la maison. Enfin, le puits est rebouché avec un mélange de gravier et de bentonite, cela afin de sécuriser l’installation.

Le principe de fonctionnement

Le puits à capteurs verticaux peut donner sur une nappe phréatique ou se contenter de circuler dans le sol via un circuit fermé. Lorsqu’il y a une nappe phréatique en jeu, il est alors question de pompe à chaleur de type Eau/eau, et dans ce cas, l’eau de la nappe phréatique est pompée puis compressée. Le compresseur envoie ensuite la chaleur décuplée vers le plancher chauffant ou un appareil de chauffage basse température. Finalement, l’eau dépourvue de sa chaleur intense est redirigée vers le fond du puits pour entamer un nouveau cycle. Le Cop obtenu grâce à ce procédé peut facilement dépasser les 3,4. Idéal pour servir à la fois de chauffage et de climatisation, ce type de pompe est la plus efficace. Dans l’autre cas, lorsqu’aucune nappe phréatique n’est sollicitée, la pompe utilise un fluide frigorigène ou de l’eau glycol pour transporter la chaleur.